Aa- Aa Aa+

Imagerie par résonance magnétique

SÉLESTAT

Définition, principe :

Votre médecin vous a prescrit un examen d’IRM.

Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté de l’accepter ou de le refuser.

Le médecin radiologue est qualifié pour juger de l’utilité de cet examen qui doit permettre de répondre au problème diagnostique que se pose votre médecin. Toutefois il se peut que cet examen ne donne pas toutes les réponses.

Il est très important que vous répondiez correctement et avec précision aux questions qui vous seront posées (symptômes, antécédents médicaux et opératoires…).

N’oubliez pas de vous munir de vos anciens examens d’imagerie (radiographies, scanner, échographie, IRM) en relation avec la zone explorée. Ils permettront au radiologue de comparer et d’établir une évolution de votre pathologie.

Respectez bien les recommandations qui vous seront faites lors de la prise de rdv et lors de la réalisation de l’examen.

L’IRM, imagerie par résonance magnétique

Avec l’ordonnance fournie par votre médecin, adressez-vous directement au secrétariat du service IRM.
Un questionnaire médical vous sera alors remis et vous devrez le remplir avec précision. En effet, l’IRM est soumise à de nombreuses contre-indications (absolues ou relatives) pouvant entraîner des risques importants et réels sur votre santé.

La prise de rendez-vous

Avec l’ordonnance et le questionnaire rempli en main (obligatoire), la secrétaire vous proposera un rdv.
Les délais varient selon l’examen à réaliser et l’utilisation ou non d’un produit de contraste.

Pour les examens injectés, la secrétaire vous délivrera

    • une ordonnance pour une prise de sang, à réaliser avant l’examen
    • une ordonnance pour récupérer le produit de contraste en pharmacie. Attention, il faut souvent le commander, donc passez à la pharmacie quelques jours avant votre rdv

Respectez bien les consignes délivrées par la secrétaire.

Les contre-indications à l’IRM

Liées au champ magnétique et à l’utilisation d’une onde de radiofréquence, les contre-indications à l’IRM doivent être vérifiées avec le maximum de précision avant tout examen.

Vous devez absolument signaler si vous êtes porteurs d’un pacemaker (ou pile cardiaque ou stimulateur cardiaque). Le pacemaker représente la contre-indication absolue et constitue un facteur de risque majeur (risque de décès par déréglage et dysfonctionnement de la pile). Si c’est le cas, nous ne pourrons pas réaliser votre examen chez nous (prise en charge particulière). Nous vous redirigerons alors vers votre médecin prescripteur qui pourra vous orienter, si nécessaire, vers un autre site IRM qui prend en charge les patients porteurs d’un pacemaker.

Les autres contre-indications, plus nombreuses, sont relatives et feront l’objet d’une évaluation par l’équipe médicale (ancienneté/localisation du matériel, report de l’examen, surveillance particulière, radiographie avant IRM, etc) :

      • La présence d’implants métalliques (clips chirurgicaux, prothèses orthopédiques, valves, stents, implants oculaires ou cochléaires…) : dans la plupart des cas, ces matériaux récents sont non ferromagnétiques. Ils ne seront donc pas une contre-indication à l’examen et seront uniquement à l’origine d’artéfacts sur les images. Cependant si un doute persiste (matériaux anciens ou méconnus), une précision ou une référence vous seront demandées.
      • Pour éviter tout risque, un délai de 6 semaines après toute opération avec pose de matériel est recommandé.
      • La présence de corps étrangers métalliques (éclats métalliques, d’obus, de balles, corps étrangers intraoculaires…) : ils peuvent eux représenter un véritable danger selon leur matériau et leur localisation anatomique (cécité par exemple si éclats au niveau d’un œil…). Une radiographie de contrôle pourra vous être demandée avant la réalisation de l’examen.
      • Par principe de précaution, nous ne réalisons pas d’IRM chez les femmes enceintes de moins de 3 mois. Pour toute grossesse supérieure à 3 mois, la demande d’IRM fera l’objet d’une évaluation en tenant compte du rapport bénéfice/risque.

Tout objet métallique ou tout appareil électrique devra être ôté avant l’examen (pompe à insuline, appareil auditif, prothèse dentaire…).

Le déroulement de votre examen

A votre arrivée, présentez-vous à la secrétaire afin qu’elle vous accueille.

Un manipulateur en radiologie vous appellera ensuite en cabine. Il reverra avec vous le questionnaire médical lié aux contre-indications relatives à l’IRM. Cela fait partie de ses obligations. Il représente la dernière barrière avant votre installation dans le champ magnétique.

Puis il vous expliquera le déroulement de l’examen (durée, installation…) et vous donnera les consignes de déshabillage (vêtements, bijoux, montre…).

Pour les examens injectés, une perfusion intraveineuse vous sera posée au niveau du bras. Elle sera enlevée à la fin de l’examen.

Le manipulateur vous installera ensuite dans l’IRM. Le tunnel, plutôt large, est ouvert aux deux extrémités, il est éclairé et ventilé. La partie du corps étudiée sera placée au centre du tunnel. On vous placera un casque sur les oreilles pour vous protéger du bruit et on vous remettra une sonnette en main en cas de problème.

L’équipe paramédicale se trouvera près de vous derrière une vitre. Elle pourra communiquer avec vous grâce à un micro, si besoin, entre les séquences d’images et gardera un œil sur vous tout au long de l’examen.
Votre examen durera entre 10 et 50 minutes selon la région explorée et l’utilisation ou non d’un produit de contraste. Pour garantir une qualité optimale d’images, vous devrez rester absolument immobile. Dans certains examens, on pourra vous demander des apnées.

Respectez bien les consignes délivrées par le manipulateur.

Que ressentirez-vous ?

Lors de l’acquisition des images, l’IRM fera beaucoup de bruit (comme un marteau piqueur) d’où le port du casque obligatoire pendant tout l’examen. Et sur certaines séquences d’images, la table pourra trembler légèrement.

Vous ne ressentirez aucun autre désagrément ni aucune douleur.

Il est possible que vous sentiez un peu de chaleur à l’endroit de votre corps où seront réalisées les images.

La claustrophobie est un problème qui est rencontré régulièrement à l’IRM. En effet les personnes craignant d’être enfermées peuvent parfois ressentir un sentiment de malaise. Le manipulateur sera présent à leurs côtés pour les rassurer et les mettre en confiance.

Injection d’un produit de contraste

Le médecin radiologue est le seul à juger de l’utilité de l’administration d’un produit de contraste au cours de votre examen.

Cela l’aidera à poser ou orienter son diagnostic.

Vous ne devrez pas être en insuffisance rénale, d’où la prise de sang qui vous sera demandée avant l’examen et qui sera important de nous rapporter le jour de votre rendez-vous.

Le produit de contraste utilisé en IRM est à base de gadolinium (ce n’est pas de l’iode). Il est généralement bien toléré, même chez les personnes allergiques à l’iode. D’éventuelles manifestations allergiques banales (urticaire) sont possibles. De très graves réactions allergiques sont exceptionnelles.
Lors de l’injection du produit de contraste au cours de votre examen, vous ne ressentirez rien. Peut-être simplement une sensation de froid lors du passage du produit dans votre veine. Si vous ressentez d’autres sensations, n’hésitez pas à le dire au manipulateur qui sera près de vous à ce moment-là.

La piqûre lors de la pose de la perfusion pourra provoquer la présence d’un petit hématome sans gravité (bleu) les jours suivants l’examen. Il se résorbera spontanément.

Il vous sera recommandé de vous hydrater beaucoup (eau, tisanes) pendant les 48h suivant l’injection afin que votre corps élimine rapidement le produit.

Vous pourrez pratiquer toutes les activités que vous souhaitez à la suite de votre examen.
Si vous allaitez, une interruption temporaire de l’allaitement devra être mise en place après l’injection du produit de contraste.

Vous pourrez conduire votre voiture pour repartir, vous n’avez pas besoin d’être accompagné.
En cas de réaction allergique dans les heures ou jours suivant votre examen, appelez rapidement votre médecin généraliste ou présentez-vous directement dans un service d’urgences.

Vos résultats

Les images et le compte-rendu écrit seront à récupérer directement au secrétariat de l’IRM.

Ils seront disponibles dans les meilleurs délais (environ une semaine). La secrétaire vous le précisera.
Le compte-rendu pourra vous être commenté par votre médecin prescripteur.

En bref

Quelques jours avant l’examen :

      • lisez bien la convocation remise par la secrétaire lors de la prise de rendez-vous (respect des horaires, passage à l’accueil de l’hôpital…)
      • faites votre prise de sang si prescrite
      • allez chercher votre produit de contraste prescrit si besoin (attention c’est un produit à commander, les pharmacies ne l’ont pas en stock)

A la maison, le jour de l’examen :

      • évitez de vous maquiller le visage si vous devez passer une IRM de la tête
      • ôtez tous vos bijoux et laissez-les à la maison pour éviter de les perdre
      • n’hésitez pas à porter des vêtements simples sans boutons ni fermeture éclair ni décorations (strass…), coiffez vous simplement
      • respectez les consignes laissées par la secrétaire pour certains examens spécifiques (à jeun…)

Le jour de l’examen, apportez :

      • votre carte vitale, votre carte d’identité et votre carte de mutuelle
      • votre dossier d’imagerie en rapport avec votre examen du jour (radiographies, scanners, IRM, échographies…)
      • vos résultats de prise de sang si prescrite
      • le ou les produits prescrits à la prise du rendez-vous

En salle d’attente :

      • pour être plus à l’aise, et votre IRM pouvant être longue, il vous sera recommandé de passer aux toilettes avant d’être appelé en cabine
      • nous respectons au maximum les heures de rendez-vous. Malgré tout, des urgences peuvent venir s’intercaler dans notre planning, occasionnant du retard

Pendant l’examen :

      • suivez attentivement les indications qui vous seront données. Votre examen sera ainsi de qualité et facilitera par la suite l’interprétation des images par le médecin radiologue. Votre coopération est essentielle
      • si vous ressentez tout désagrément, faites en part au manipulateur

Après l’examen :

      • respectez les consignes délivrées par le manipulateur notamment pour les examens injectés (hydratation…)
      • n’oubliez pas de repasser auprès de la secrétaire qui vous expliquera la marche à suivre pour récupérer vos résultats
      • vous pouvez conduire votre voiture, même après l’injection d’un produit de contraste
      • vous ne ressentirez rien de particulier à la suite de votre IRM. Malgré tout, n’hésitez pas à nous signaler tout événement qui vous paraîtra anormal.

L’IRM chez l’enfant

L’examen IRM chez un enfant se déroulera de la même façon que chez l’adulte. Vous devrez remplir une autorisation parentale au préalable.

En fonction de son âge, on vous proposera de l’accompagner en salle pendant la réalisation de son examen. Vous serez alors également soumis au questionnaire des contre-indications et à un déshabillage partiel, tout comme votre enfant. Vous n’êtes en aucun cas tenu d’y assister.

Votre enfant sera bien calé afin qu’il ne bouge pas pendant la réalisation des images. Le personnel lui expliquera tout en détail et tentera de le rassurer. N’hésitez pas à en faire de même à la maison les jours précédents l’examen. Vous trouverez sur internet des supports créés exprès pour les enfants.

De la musique est diffusée dans le casque posé sur ses oreilles. Il peut s’il le souhaite, apporter le jour de son examen, un CD de sa musique préférée. Comme il peut être installé dans l’IRM avec son doudou.

Dans notre service, nous ne réalisons pas d’IRM chez les nourrissons ni ne pratiquons de sédations. Vous serez donc orientés vers des services plus spécialisés en pédiatrie.

Il est normal que vous vous posiez des questions sur l’examen IRM que vous allez passer.
Nous espérons y avoir répondu à travers ce document.
N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement complémentaire.
Nous restons à votre écoute.

Top
Top