Aa- Aa Aa+

Les directives anticipées

Les directives anticipées

(art 7 de la loi du 22 avril 2005 et décret du 6 février 2006)

Dans le cas où, en fin de vie vous ne seriez pas en mesure d’exprimer votre volonté, vos directives anticipées permettront au médecin de connaître vos souhaits concernant la possibi­lité de limiter ou d’arrêter certains traitements alors en cours.

Le médecin n’est pas tenu de s’y conformer si d’autres éléments venaient modi­fier son appréciation. Les directives anticipées doivent être formulées dans un document écrit, daté et signé par leur auteur. Ce dernier s’iden­tifiera également par : son nom, son prénom ainsi que la date et le lieu de naissance.

La validité des directives anticipées est illimi­tées, cependant elles peuvent être renouvelées, modifiées ou annulées à tout moment.

Les do­cuments peuvent être conservés non seulement par l’auteur mais aussi par le médecin qu’il aura choisi ou par un proche désigné.

Dans tous les cas, l’existence de ces directives anticipées est alors mentionnée dans le dossier médical du patient. Vous avez la possibilité de demander un formulaire relatif à ces directives anticipées auprès du personnel du service.

 

Télécharger les documentations :

Top
Top